Comment réaliser le business plan de son restaurant ?

Pour le cabinet Novlaw Avocats, avocats experts en droit de la restauration (CHR)

Thomas Di Mascio, co fondateur du site internet « Coach mon resto » , vous livre ses conseils sur l’établissement d’un business plan pour son restaurant.

La réalisation de son business plan parait être une tâche longue, fastidieuse et inutile. Certaines personnes pensent que ce document est une tromperie. En effet, il s’agit de séduire de potentiels investisseurs ou prêteurs en leur donnant des prévisions de résultats sur les trois prochaines années. Quand on a un peu d’expérience, de réflexion et que l’on a vécu l’expérience de la Covid-19, comment peut-on projeter ses dépenses et surtout ses recettes sur les 36 prochains mois ?

Entre l’envie de réaliser un plan réaliste qui valide la justesse économique de votre projet et le besoin de le rendre attractif pour obtenir un financement, n’y a-t-il pas d’autres éléments à incorporer dans la rédaction d’un business plan pour un restaurant ? Ne pourrait-on pas en profiter pour concevoir clairement la promesse que nous souhaitons faire à nos futurs clients ?

Dans cet article, nous allons passer en revue les trois étapes nécessaires pour obtenir les financements :

  • 1. Les chiffres clés à collecter et imbriquer pour appuyer son projet ;
  • 2. Les sept chapitres retenus dans la constitution d’un dossier de présentation ;
  • 3. Les astuces indispensables pour maximiser vos chances

Les chiffres clés pour établir son Business Plan de restaurant

La réalisation du business plan de son restaurant

Au risque de vous décevoir, la qualité de vos formules savantes, de points morts, d’évolution de trésorerie, de seuil de rentabilité ne vous donneront pas automatiquement un accord de prêt. En revanche, l’absence d’étude chiffrée sérieuse constitue l’argument idéal de votre interlocuteur pour vous refuser un financement.

Qui peut faire un prévisionnel des ventes et le respecter avec un coronavirus qui ferme tous les commerces ?

Autant vous allez maîtriser vos fiches techniques. Dans vos tableurs vous allez lister vos investissements de matériel, de marketing, de travaux en fonction du mètre carré. La définition de votre concept va vous permettre de maîtriser vos quatre grands postes de dépenses qui sont dans l’ordre d’importance :

  • Le personnel ;
  • La marchandise ;

  • Les frais généraux ;

  • Les frais financiers.

Pour vous approcher au plus près de votre futur chiffre d’affaires, vous allez faire appel à différentes sociétés spécialisées en étude de marché.

Pour simplifier, vous avez vos dépenses, vos recettes. Ce qu’il reste entre les deux, c’est votre résultat et votre capacité à rembourser votre futur investisseur ou prêteur.

Exemple de fiche technique :

La réalisation du business plan de son restaurant

Les sept chapitres retenus dans la constitution d’un dossier de présentation et les astuces indispensables pour maximiser vos chances

Maintenant que nous avons les éléments élémentaires, nous allons chercher à convaincre en 7 chapitres notre concept, nos compétences et notre méthode vont garantir à notre interlocuteur un bénéfice raisonnable pour sa prise de risque :

  • Résumé opérationnel : si l’on devait retenir une phrase de votre projet ;

  • Les porteurs du projet : quelles sont les compétences présentes dans l’équipe ;

  • Le projet : développer votre cible, votre emplacement, votre stratégie ;

  • L’étude de marché : quelles sont vos données pour estimer vos futures recettes ;

  • Protéger votre affaire : vos démarches juridiques pour limiter les risques, les statuts ;

  • Le budget prévisionnel : seuil de rentabilité, besoin de financement, trésorerie ;

  • Stratégie marketing : votre capacité à dépasser les prévisions.

Insérer vos données chiffrées dans les bonnes parties de votre business plan en sept chapitres et vous aurez un tout cohérent.

Pourtant, tous ces éléments ne suffisent pas. Il vous faudra bien plus pour convaincre un investisseur que vous ferez partie du tiers des restaurateurs qui dépassent les trois ans d’existence.

Pour cela, voici quelques éléments clés pour obtenir votre financement :

  • Soyez le plus concis possible. Dix autres porteurs de projets sont passés avant vous. Il se peut même que votre interlocuteur ait déjà investi récemment dans d’autres concepts. Pour qu’il s’intéresse sincèrement, simplifiez lui la tâche ;

  • Montrez que vous et votre équipe avez les compétences pour gérer, manager, promouvoir un lieu de restauration. Si ce n’est pas le cas, vous savez vous entourer des bonnes personnes ;

  • Un objectif de résultat net réaliste avec votre concept. Au-delà de 12 points vous ne faites plus rêver, vous n’êtes pas crédible.

  • Faites la plus belle photo possible du plat ou produit star de votre concept. Une photo réalisée par un professionnel sera bien plus convaincante que tous les Powerpoint ou tableur.

  • Réalisez deux prévisionnels dont l’un pessimiste sera tout juste à l’équilibre. Dans la version pessimiste, mettant en avant des changements de conception. Prouver votre capacité à pivoter.

Si vous lisez cette dernière ligne, il serait peut-être temps de contacter Coach Mon Resto. J’ai très certainement l’expert qu’il vous faut.

Pour aller plus loin, voir la vidéo.

Pour des raisons de confidentialité YouTube a besoin de votre autorisation pour charger. Pour plus de détails, veuillez consulter nos Politique de confidentialité.
J'accepte