Le Plan BIM 2022 vient de lancer son second appel à projets portant sur l’expérimentation de démarches qualités qui sont mises en oeuvre sur un projet BIM.

Le double objectif de cet appel à projets ?

Evaluer la valeur ajoutée des méthodes et des outils utilisés dans le cadre d’un projet BIM ; Et qualifier et de quantifier les atouts et obstacles liés à l’utilisation de tels outils et méthodes, tout à la fois sur les plans techniques, administratifs, juridiques, économiques et humains.

Le Plan BIM 2022 vient de lancer son second appel à projets portant sur l’expérimentation de démarches qualités qui sont mises en oeuvre sur un projet BIM.

Au regard des différents projets conçus en BIM, il a été fait le constat que la mise en oeuvre d’une démarche BIM permet d’offrir aux différents acteurs d’un projet de nombreux bénéfices et avantages (meilleure coordination des acteurs, visualisation du projet, gain de temps, optimisation des coûts, gains en matière d’exploitation et de maintenance…).

Cependant ces bénéfices restent encore à qualifier, à la fois de façon qualitative et de façon quantitative.

De même, si les conventions BIM détaillent les usages du BIM et leur mise en oeuvre dans la conception, la construction et/ou l’exploitation d’un ouvrage, ces usages ne sont pas forcément rapprochés d’objectifs clairement définis. Il n’existe pas non plus de méthode type pour apprécier l’adéquation entre objectifs et moyens mis en place.

L’appel à projets a donc pour objet d’identifier des démarches de ce type et de faire émerger une liste des bonnes pratiques du type démarche qualité.

Le double objectif de cet appel à projets est donc :

  • d’évaluer la valeur ajoutée des méthodes et des outils utilisés dans le cadre d’un projet BIM ;
  • de qualifier et de quantifier les atouts et obstacles liés à l’utilisation de tels outils et méthodes, tout à la fois sur les plans techniques, administratifs, juridiques, économiques et humains.

Ainsi, les maîtres d’ouvrage et les acteurs d’un projet pourront alors apprécier, en amont, les bénéfices attendus d’un projet BIM et d’une maquette numérique ; puis, en aval, apprécier et contrôler que les exigences définies pour les usages choisis ont été remplies et respectées.

La date limite de réponse a été fixée au 11 janvier 2021, avant 12h.

Pour mémoire, on rappellera que le 13 novembre 2020 dernier, le Plan BIM 2022 avait lancé un premier appel à projets concernant l’expérimentation pour l’utilisation future d’une maquette numérique BIM en complément d’une demande d’autorisation d’urbanisme.

Concrètement, il s’agissait d’étudier la possibilité d’utiliser une maquette numérique en complément d’une demande d’autorisation d’urbanisme.

La loi ELAN prévoit en effet qu’à partir du 1er janvier 2022, toutes les communes de plus de 3500 habitants auront l’obligation de recevoir et instruire, par voie dématérialisée, les demandes de permis de construire, déclarations préalables et autorisations d’urbanisme.

Ainsi, produire une maquette numérique BIM de l’ouvrage projeté dans le cadre d’une telle demande permettra ainsi de faciliter et fluidifier l’instruction de celle-ci.

Covid 19 : Interview de Michel Simond par Me Baptiste Robelin

Covid 19 : Interview de Michel Simond par Me Baptiste Robelin